Histoire

Vesterbro : Un quartier de changement

Le quartier de Vesterbro est un quartier qui a vécu de multiples changements en quelques siècles et qui représente le développement de toute une population. 

carte-18e_siècle.jpeg
Carte du quartier de Vesterbro au 18e siècle
Carte du quartier de Vesterbro au 19e siècle
Le début du développement de Vesterbro se fait au 18e siècle, quand la ville de Copenhague permet la construction et l'étalement de la ville hors des fortifications.  

Puis, au 19e siècle, la ville se développe encore plus et commence à se densifier rapidement avec une croissance très rapide. Les bâtiments construits consistent de logements, de petites maisons et de commerces, d’institutions religieuses sur l’axe principal et toujours en lien avec la gare construite à la même période qui permet donc de permettre le transport des gens, et des marchandises venant du quartier industriel qui contenait le "meat market" entre autres. (Introduction to Vesterbro)

Par contre, ce développement rapide était aussi de moindre qualité, car les logements étaient de taille plutôt modeste et de mauvaise qualité afin de pouvoir accueillir le plus de monde possible dans ce nouveau quartier dans les délais les plus brefs. Ainsi, les logements de l'époque ne contenaient pas tous des espaces de salles de bain, des accès à l'eau potable ou de chauffage, rendant la vie assez difficile. (Sigrid Reiter, 2009)

À cette époque, le quartier était deux fois plus peuplé qu’il ne l’est maintenant, car les gens habitaient à plusieurs dans des logements trop petits, et les constructions dans les cours intérieures des ilots où d’autres personnes s’installaient étaient très fréquentes; créant ainsi un quartier avec peu voire aucune verdure, peu d’espace libre et une très grande densité menant à un manque de sécurité et d'organisation du quartier.

Ainsi, malgré son emplacement et ses nombreuses qualités, déjà à la fin des années 1900, le quartier était considéré comme plutôt mal famé. Le manque de logements de qualité a attiré des habitants moins fortunés qui souvent traînaient dans la drogue et la prostitution, rendant ce quartier plus dangereux et non attrayant. Cette insécurité s'est continuée pendant plusieurs années avant que le gouvernement se rende compte du potentiel du quartier par rapport à sa position dans la ville, à sa typologie et à l'histoire des bâtiments qu'il habite .

Le quartier de Vesterbro est significatif par sa typologie de bâtiments de 5 à 6 étages, avec certaines rues commerciales où les commerces sont situés au rez-de-chaussée des immeubles d'habitation. Aussi, les rues à cette époque sont assez étroites comparées au reste de la ville de Copenhague. 

 

 

vesterbro 1905.jpg
vesterbro 1900.jpg
Photo du quartier de Vesterbro - 1905
Photo du quartier de Vesterbro - 1900

Prenant conscience du problème du quartier, mais aussi de son potentiel, les urbanistes de Copenhague ont décidé de garder les façades et l’allure des bâtiments du quartier pour conserver son identité. En effet, les seuls bâtiments qui ont été détruits sont les bâtiments qui étaient en très mauvais état ainsi que les habitations qui étaient construites dans les cours intérieures, augmentant ainsi l'aspect qualitatif du quartier et laissant des espaces de respiration dans les îlots. 

 

La ville a fait des changements majeurs au niveau de la qualité des logements, et de l'expérience urbaine dans le quartier. En effet, les habitations qui peuplaient les cours intérieures ont été transformées en espaces verts ou en cours intérieures aménagées pour la communauté, avec par exemple des modules de jeux pour les enfants, ou du mobilier pouvant être utilisé par les habitants des bâtiments de l'îlot. Aussi, les rues ont été transformé afin d’avoir plus de zones vertes et des rues plus agréables et sécuritaire. En effet, en mettant des terre-pleins gazonnés les urbanistes et designers urbains ont permis de gagner de l’espace sur la rue réduisant ainsi la vitesse des voitures. Ces ajouts d'espaces verts, la circulation plus sécuritaire, mais surtout l'augmentation de la qualité des logements de Vesterbro ont permis de rendre le quartier plus propice à accueillir une population plus stable en créant une ambiance plus sécuritaire et agréable. (Sigrid Reiter, 2009)

Tous ces changements permettent de créer une nouvelle dynamique dans le quartier, et le nouveau développement de celui-ci entraîne de nouveaux commerces à venir s'installer dans le quartier pour répondre à la demande de la nouvelle population qui occupe le quartier. 

Par contre, à cette époque plusieurs se plaignent de l'effet de gentrification prenant place dans le quartier. En effet, les habitants vivants dnas les immeubles détruits étant souvent avec un revenu assez faible ont dû quitter le quartier étant donné les prix des loyers et propriétés qui augmentaient considérablement à cause du renouveau du quartier. Ainsi, des habitants de plus hauts revenus sont venus s'installer dans Vesterbro le rendant plus dynamique, vivant et jeune au détriment de ceux qui venaient de perdre leurs habitations. (Sigrid Reiter, 2009)

Aujourd’hui le quartier est en plein essor et les changements qui ont été réalisé ont permis de convaincre une nouvelle population de s’y installer afin de renouveler le quartier qui continue aujourd’hui de se développer à un bon rythme et avec une meilleure mixité sociale qu'au début de la restauration. Les anciens quartiers industriels comme le "meat market" et le quartier proche de la gare deviennent très populaires, dynamiques et convoités par les commerces comme les cafés ou les restaurants. (Introduction to Vesterbro)

 

 

meatmarketvesterbro.jpg
Quartier du Meat Market aujourd'hui : un des quartiers les plus populaires de la ville
L’aménagement du parc d’Enghaveparken permet au quartier de continuer son redéveloppement vers un quartier plus sécuritaire, familial et agréable, mais aussi dans le respect des enjeux climatiques d'aujourd'hui. Le parc représente ainsi une cohérence entre le développement continu du quartier au niveau social, mais maintenant aussi au niveau écologique et climatique.