Perméabilité

Définition

Un espace considéré étant « perméable » va permettre un choix de parcours. Comme exemple, on parle ici de relier des parcours, proposer une trame avec îlots de grandeur permettant de se déplacer efficacement entres-elles et d’éviter les culs-de-sac. 

Perméabilité Bentley.png
Imperméabilité_Bentley.png

Schémas tirés du livre Responsive Environments de Ian Bentley 

Situation Actuelle
À son début, le secteur de Vesterbro s’est développé de façon très effrénée afin de construire des logements rapidement pour répondre à la demande grandissante. Ce secteur était reconnu comme très pauvre (Reiter, 2009). À l’heure actuelle, la ville de Copenhague a investi beaucoup d’argent afin de rénover les habitations existantes (FRYD, 2013). Ce secteur de Copenhague se compose de bâtiments résidentiels en majorité. 

Perméabilité_Vesterbro.png

Quartier Vesterbro

 Schémas des îlots fait par l’auteure (inspiré des schémas du livre Responsive Environments de Ian Bentley

Comme on peut le voir dans le schéma, outre certains secteurs industriels moins perméables, la trame de la circulation est assez perméable; elle offre un choix de parcours varié dans son ensemble. On remarque que généralement, les ilots sont d’une grandeur permettant de bien s’y déplacer entre eux. Il y a peu de cul-de-sac, la circulation pour les vélos et les piétons est priorisée et donne moins de place à la voiture pour encourager les transports actifs.

Schéma_Secteur_Vesterbro.png

Schéma du secteur Vesterbro fait par l’auteure (sur image de Google Earth Pro)

Dans la trame urbaine irrégulière très résidentielle de Vesterbro, plusieurs éléments s’y démarque. On y retrouve le «Meat-Packing District» qui est en processus de requalification et accueille maintenant de nombreux restaurants de fine cuisine. Ensuite, on peut voir le secteur industriel en bordure des passages de chemins de fer, ce qui crée une barrière à la perméabilité du secteur. Certains secteurs se composent d’îlots de plus grande taille avec des culs-de-sac, diminuant ainsi la perméabilité des lieux. Une partie de Vesterbro semble être moins perméable et accessible que le reste, étant présentement en rénovation, on peut s’imaginer que ces ilots seront restructurés. La mixité sociale fut encouragée par la rénovations des immeubles d’habitations et contribue positivement à la perméabilité de la ville (moins de secteurs «louches» à ne pas traverser par exemple). De plus, deux axes commerciales importantes traversent le secteur (Istedgade et Vesterbrograde).

À l'échelle du projet

Si on poursuit notre analyse de la perméabilité au sein du projet même, on remarque qu’il y a plusieurs sentiers tracés, offrant du même coup divers choix de parcours.

 

Dans ces parcours, nous pouvons identifier trois types de voies, soit les axes forts traversant le parc (flèches blanches), les sentiers à proximité des activités (lignes grises), ainsi que les espaces dégagés où on peut traverser comme on le veut (zones vertes). 

Enghaveparken Image google.png
Enghaveparken Image google Voies.png

Schéma du Enghaveparken fait par l’auteure (sur image de Google Earth Pro)